Sommaire

Le brise-béton est un système relié à une source d’énergie, qui permet de casser des ouvrages en béton, en générant des chocs, avec un outil adapté aux travaux à mener (lame, pointe, etc.). Matériel très puissant, son maniement requiert des précautions particulières.

Description d’un brise-béton

Les brise-béton sont utilisés pour la démolition de surface, principalement de dalles. Ils sont composés d’un porte-outil, de forme cylindrique, se terminant par deux poignées servant à le maintenir. De l’autre côté, un outil est animé grâce aux chocs provoqués par le piston se trouvant dans le corps du porte-outil. L’outil est choisi selon les travaux à mener (lame, burin, pointerolle, etc.).

Ils peuvent être électriques, hydrauliques ou pneumatiques. Leur puissance est choisie conformément à la démolition à effectuer.

Brise-béton électrique

En électrique, ils sont souvent destinés aux petits travaux. Certains sont des perceuses à percussion améliorées qui peuvent être maniées horizontalement ou verticalement.

Brise-béton hydraulique

Les brise-béton hydrauliques sont, selon les versions, adaptables en bout de bras d’un engin de chantier ou utilisables de manière autonome avec une centrale hydraulique.

Brise-béton pneumatique

Les brise-béton pneumatiques nécessitent un compresseur de chantier suffisamment puissant.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Comment choisir son brise-béton ?

Vous devez demander l’avis d’un spécialiste.

Selon la taille des travaux à effectuer, différentes possibilités s’offrent à vous. Mais sachez que si votre brise-béton n’est pas assez puissant, vous allez forcer pour faire la démolition, au risque d’entraîner une détérioration de l’outil ou du porte-outil, voire d’être dans l’incapacité de mener votre tâche à bien. S’il est trop puissant, il peut se révéler dangereux à manier par un profane ou risquer de détruire en même temps autre chose que l’ouvrage prévu.

Brise-béton : conseils d'utilisation

Vous devez respecter les différentes indications présentes sur la notice du matériel. À défaut d'une notice présente ou en complément, suivez les astuces ci-dessous.

Lubrifiez le logement du burin et l’outil avant de l'insérer dans le porte-outil. Lorsque vous avez vérifié que toutes les parties sont correctement ajustées et que vous avez positionné l’outil sur votre surface de travail, vous pouvez mettre en marche.

Contrôlez régulièrement le jeu entre le support de l’outil de frappe et ce dernier. S’il est trop important, vous risquez de briser le burin ou d’endommager le dispositif de serrage.

Utilisez uniquement le brise-béton sur de courts intervalles (une dizaine de secondes). Bougez le brise-béton, choisissez un nouvel angle d'attaque puis remettez en marche. La position de frappe est très importante. Elle doit faire un angle de 90° par rapport à la surface de travail. L’outil de frappe et le porte-outil doivent être dans le même axe.

Ne cherchez pas à forcer sur l’appareil. Travaillez par petites zones, en commençant par les bords de l’ouvrage à casser puis en allant progressivement vers le centre, comme si vous démolissiez successivement les éléments d'une grille.

Les étapes du chantier

La sécurité

La première étape consiste à vous équiper avec les protections individuelles recommandées. Le brise-béton est un outil puissant entraînant une nuisance sonore importante, de fortes vibrations et des projections de gravats. Vous allez travailler sur des matériaux lourds avec un équipement qui l’est tout autant, il est donc impératif que vous soyez protégé efficacement.

Portez au minimum des bouchons d'oreilles, un casque, des gants de manutention, des lunettes de sécurité et des chaussures de sécurité. Si nécessaire, utilisez également un masque pour ne pas inhaler trop de poussière. Pour les vêtements, optez pour une combinaison solide, allant du cou aux pieds, avec manches longues.

Si votre matériel est relié au réseau électrique, assurez-vous que la prise choisie dispose de la puissance nécessaire et qu'un disjoncteur adéquat protège celle-ci. Les rallonges sont à éviter et même à proscrire si vous travaillez dans une zone humide ou par temps de pluie.

Préparez la zone de travail

Assurez-vous autant que possible qu'il n'y a pas de réseaux (eau, gaz, électricité, téléphone) à proximité, sous ou dans l’ouvrage que vous allez casser.

Nettoyez bien la zone afin d’éliminer les déchets de bois, les feuilles, les débris divers, les outils. Tout ce qui peut gêner votre progression ou être projeté par les chocs et les vibrations constitue un risque. Les câbles électriques et les tuyaux d’alimentation doivent être regroupés et correctement positionnés en dehors de la zone de travail directe.

Lire l'article Ooreka

Réalisez le travail

Travaillez sur un plan stable, sans forcer, sans utiliser l’outil comme un levier pour essayer d’aller plus vite. Cherchez les fissures existantes et travaillez pour les agrandir, ce sera plus facile. Enlevez au fur et à mesure les débris de béton.

Attendez avant de poser au sol le porte outil qu’il soit complètement arrêté. Si l’outil se coince dans le sol, arrêtez le brise-béton, séparez-le de l’outil puis écartez la fissure avec une barre à mine jusqu’à pouvoir sortir l’outil. Vérifiez qu’il n’a subi aucun dommage avant de le remonter et de reprendre le travail.

Une fois le travail terminé, nettoyez la surface des débris qui n'ont pas été enlevés pendant la démolition et rangez votre matériel.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Tarif d’un brise-béton

Acheter un brise-béton ne se justifie que pour les professionnels. Vous pouvez par contre le louer : comptez de 50 à 100  par jour pour un brise-béton hydraulique et sa centrale, selon la puissance choisie et la durée de location.