Sommaire

Courants en ébénisterie, en menuiserie et dans le bâtiment, les serre-joints sont des outils de serrage utilisés pour serrer deux ou plusieurs pièces entre elles.

Serre-joint : caractéristiques

Les serre-joints exercent une pression mesurée sur des pièces assemblées. Fabriqués avec de l’acier, du bois et/ou du plastique, tout serre-joint compte un coulisseau fixe et un coulisseau mobile.

L’assemblage des pièces se produit entre les deux coulisseaux lorsque la pression, plus ou moins précise et forte, est produite par un mécanisme actionné manuellement. La pression peut être générée par :

  • frappe : serre-joint de maçon, utile au coffrage, dont le serrage est grossier et non précis ;
  • pompe : serre-joint de pression inférieure au serre-joint par frappe et serre-joint par vissage, utile pour des serrages de précision à usage divers ;
  • vissage : serre-joint de menuisier, à usage précis et à forte pression.

Outre le type de pression qui définit l’utilisation d’un serre-joint, trois critères les différencient entre eux :

  • la puissance de serrage, de quelques kilos à plusieurs centaines ;
  • la profondeur des coulisseaux de serrage (saillie) ;
  • l’ouverture de serrage, distance maximale entre les deux coulisseaux.

Le poids des serre-joints varie de moins de 0,5 kg à environ 5 kg.

Lire l'article Ooreka

Utilisation et différents types de serre-joint

Les serre-joints ont des utilisations et des configurations différentes puisqu’à usage divers. Leur ouverture va d’une dizaine de centimètres à environ deux mètres ; la profondeur des coulisseaux reste limitée et dépasse rarement vingt-cinq centimètres.

Pour répondre aux besoins d’assemblages, le serre-joint est :

  • de maçon, auquel cas la pression est générée par frappe (sur le coulisseau mobile, environ 200 kg). Tout en acier, ce serre-joint est robuste et s’adapte aux besoins de construction ;
  • traditionnel (ou à vis), composé d’une structure en acier et d’une poignée en bois, la pression est relative au serrage mais reste limitée (environ 300 kg), utile pour tout type de travaux ;
  • à pompe et offrant un serrage très puissant par vis (plus de 800 kg), il est précis et utile pour tout type d’assemblage (filetage protégé) ;
  • automatique, la pression s’effectuant en pompant est limitée (environ 100 kg). Pratique, le serre-joint est utilisable à une main. La structure est en acier et les carénages en plastique.

La qualité des serre-joints est homogène car de mécanique et de matériau simples et robustes. Seuls les serre-joints à vis et les serre-joints automatiques peuvent être bas de gamme (se référer alors aux marques).

Serre-joint : prix et points de vente

Les serre-joints sont des outils communs. Ils sont distribués par :

  • les Grandes Surfaces de Bricolage (GSB) ;
  • les établissements dédiés au second œuvre (outils et matériaux) ;
  • les Grandes Distributions (uniquement serre-joints à vis) ;
  • les places de marchés et les boutiques en ligne.

Les prix des serre-joints est relatif à leur type, leur taille et leur qualité :  

  • 10 € un lot de 3 serre-joints à vis d’entrée de gamme ;
  • 20 € un serre-joint à pompe de 300 mm de long, de saillie 90 et de pression de 900 kg ;
  • 25 € un serre-joint automatique de 300 mm de long, de saillie 100 et de pression 100 kg.