Perceuse à colonne d’occasion

Sommaire

La perceuse à colonne est une véritable perceuse d'atelier, alors que le support de perceuse ne permet que l'emploi d'une perceuse portative. Mais cet outil est un achat relativement coûteux pour le bricoleur et le modéliste, c'est pourquoi s'orienter vers la perceuse à colonne d'occasion est une excellente alternative plus économique, à condition de savoir quelles caractéristiques rechercher.

Petit tour d'horizon sur les caractéristiques et les critères de choix d'une perceuse à colonne en occasion.

Perceuse à colonne : caractéristiques

Déjà, il faut identifier ce qu'est une perceuse à colonne par rapport aux accessoires de la perceuse portative et des autres perceuses d'atelier :

  • Colonne : la perceuse à colonne repose au sol et sa hauteur est suffisante pour élever la table de la perceuse à hauteur de travail. Par contre, la perceuse d'établi est posée sur un plan de travail.
  • Moteur : une perceuse à colonne dispose de son propre moteur électrique, alors que le support colonne ne fait que maintenir une perceuse portative.
  • Vitesses de rotation : la perceuse à colonne est équipée d'un système de variateur par courroie, qui permet de faire varier la vitesse de rotation du mandrin sans faire varier la vitesse du moteur. Tournant en permanence à son seul régime optimal, le moteur dispense en continu son couple maximum pour de bonnes capacités de perçage.
  • Bras : la perceuse à colonne dispose d'un bras fixe depuis lequel le mandrin est abaissé pour le perçage alors que la perceuse sensitive dispose d'un bras réglable en hauteur et que la perceuse radiale possède un bras réglable et orientable.
  • Mandrin : la perceuse à colonne dispose d'un mandrin généralement interchangeable capable d'accueillir des forets et mèches de toute taille, voire un cône morse, alors que la mini-perceuse colonne n'accepte que des outils de petit diamètre.

Critères de choix d'une perceuse à colonne

Le choix d'une perceuse à colonne d'occasion se fait en fonction du travail à réaliser par rapport à la dureté et l'épaisseur du matériau à percer (capacités de perçage), puis selon la taille des pièces sur lesquelles travailler (table, col de cygne, étau) et ses accessoires adaptables et optionnels :

  • La capacité de perçage : elle dépend du dimensionnement du mandrin et de la puissance du moteur. En pratique, si une seule capacité de perçage est exprimée pour une perceuse à colonne, il s'agit du diamètre maximal du foret (en mm) pouvant traverser de l'acier (jusqu'à 28 mm, voire davantage pour les machines les plus puissantes).
  • La puissance du moteur : elle est fonction du dimensionnement du mandrin. Une perceuse à colonne dispose d'un moteur électrique allant de 350 W pour les moins puissantes jusqu'à des dizaines de kilowatts pour les machines industrielles. Attention au type d'alimentation du moteur électrique. Une machine monophasée se branche classiquement sur le secteur 220 V/240 V à condition que la distribution électrique soit adaptée à l'ampérage requis : alors qu'une machine triphasée requiert une alimentation spécifique (380 V/400 V).
  • Le mandrin ou la broche : le mandrin serre la queue cylindrique d'un foret ou d'une mèche par des mors (mâchoires), alors que la broche maintient par pression des queues coniques par l'intermédiaire d'un cône morse. Les perceuses à colonne les plus polyvalentes doivent pouvoir recevoir l'un et l'autre système.
  • L'espace de travail : il doit être adapté à recevoir les pièces à travailler selon leur encombrement. On vérifie donc ses capacités selon :
    • la course du mandrin : distance entre le point haut et le point bas du mandrin qui doit être suffisant pour la profondeur désirée de perçage ;
    • la hauteur de la table : la table de perçage est le plus souvent réglable en hauteur sur la colonne afin d'accueillir des pièces de grande hauteur ;
    • le col de cygne : c'est la distance entre l'axe du mandrin et la colonne, et donc une limitation possible sur l'emplacement du perçage par rapport au bord de la pièce à percer.
  • Les accessoires et les options : selon les travaux à effectuer et la taille des pièces, il est intéressant d'entrevoir les options éventuellement fournies avec la perceuse à colonne d'occasion ou à acquérir séparément mais adaptables :
    • l’étau pour perceuse : fixé sur la table de travail, l'étau permet de maintenir en place les petites pièces pour des perçages précis ;
    • la lubrification : pour percer les métaux, une lubrification permanente doit être assurée, et la perceuse à colonne à lubrification est capable de dispenser automatiquement et en continu du lubrifiant de perçage.
  • Les vitesses de rotation : selon le matériau (bois dur ou bois tendre, acier, époxy, etc.) et le diamètre à percer, la vitesse de rotation de la mèche ou du foret doit être adaptée à la vitesse de coupe. Les meilleures perceuses à colonne peuvent descendre jusqu'à moins de 200 tours par minute (tr/mn), alors que la majorité des perceuses à colonne peuvent tourner jusqu'à 8 000 tr/mn.

Achat d'une perceuse à colonne d'occasion

Il est tout à fait concevable de se tourner vers l'occasion pour acquérir une perceuse à colonne à condition de savoir où la trouver, dans quel état et à quel prix.

Où acheter sa perceuse d'occasion ?

Sur le sites d'annonces de particuliers, il faut se méfier de certaines offres trop attrayantes, car des offres de matériel professionnel sont parfois fallacieuses. De plus, ce sont souvent des matériels anciens déjà achetés d'occasion auprès de plusieurs propriétaires, donc parfois obsolètes, et souvent incomplets et à bout de souffle.

Par contre, il existe des sites d'enchères spécifiques en matériel professionnel où les offres sont très intéressantes, mais à condition de procéder au démontage et à l'enlèvement de machines lourdes et encombrantes.

Achat d'occasion : dans quel état ?

Outre le bon fonctionnement du moteur, il est indispensable de vérifier l'état des courroies et de faire un essai chez le vendeur.

La présence de la notice d'origine est appréciable ainsi que tous les accessoires de la machine.

À quel prix ?

De 80 jusqu'à 300 €, on trouve en occasion des machines réellement professionnelles de marque reconnue alors que certains vendeurs proposent du neuf à ce prix, mais sur des machines de marque générique et aux capacités réduites.

Une marque reconnue permet d'envisager sereinement l'acquisition de pièces détachées et d'accessoires adaptables.

Autour de la perceuse et de l'outillage d'atelier :

Aussi dans la rubrique :

Achat

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider