Sommaire

Le marché de l'outillage propose une pléthore d'équipements électroportatifs dans laquelle il est parfois difficile de s'y retrouver et de faire le bon choix.

Pour décider de vos achats, la question capitale que vous devrez vous poser en premier lieu est la suivante : quels sont mes besoins ? La réponse déterminera en grande partie la qualité et l'échelle de prix de votre futur équipement. Il sera alors temps d'évaluer votre budget. Ce zoom va vous guider.

Outillage électroportatif de base : quel type d'alimentation ?

Dans l'univers du bricolage, on distingue 2 types d'outillage électroportatif :

  • alimenté par câble et directement relié au 230V domestique ;
  • sur batterie rechargeable.

Les outils sans fil ont un avantage évident : ils évitent d'avoir à traîner un câble derrière soi – ce qui peut parfois être gênant, voire dangereux (risque de détérioration et/ou d'électrocution). On gagne ainsi en maniabilité.

En revanche, si le câble d’alimentation reste un élément commun et quasi-identique dans la catégorie des outils filaires, les batteries qui équipent la seconde catégorie varient d'une marque à une autre, et d'un modèle à l'autre.

Attention à la qualité de cet élément : une batterie de médiocre facture réduira le temps d'utilisation de l'outil et se déchargera plus rapidement, y compris lorsqu'il sera éteint et stocké quelque part. Lors d'une prochaine manipulation, vous pourriez avoir la mauvaise surprise de le trouver déchargé !

L'autonomie d'un équipement sans fil est directement liée à la puissance de l'appareil, à celle que délivre la batterie, ainsi qu'à ses caractéristiques intrinsèques : une batterie de 1,5 Ah (Ampère heure) permettra un temps de travail réduit de moitié (environ) par rapport à une batterie de 3 Ah.

Notez aussi que :

  • Les batteries NiMh ou NiCd à base de nickel sont sujettes au problème dit de "mémoire". Des cycles de décharge sont alors nécessaires pour éviter leur détérioration rapide.
  • Les batteries Li-ion, plus chères, demandent peu d'entretien et n'ont pas ce problème.

Quoi qu'il en soit, nous vous conseillons l'achat d'une seconde batterie pour éviter les temps morts, dus à la recharge, durant de longs travaux.

Outillage électroportatif de base : les indispensables

Le bricolage est un vaste domaine, et en matière d'outillage électroportatif, les professionnels possèdent un arsenal d'appareils souvent impressionnant !

Nous nous limiterons ici à résumer les fondamentaux et à vous proposer une liste des outils électroportatifs les plus courants.

La perceuse

À fil ou sans fil, elle reste le complément incontournable de votre boîte à outils de base.

Si vous prévoyez de percer des éléments relativement tendres (épaisseurs de bois raisonnables, plastique, placoplâtre, etc.) :

  • une machine de 600 W sera suffisante (10 à 12 V et 1,5 à 2 Ah pour les modèles sans fil) ;
  • les prix s'échelonneront entre 60 et 150 € selon la version et la marque.

Pour des perçages plus intensifs, avec des diamètres de forets de 13, 20 ou 40 mm (métal, béton ou bois) :

  • vous opterez pour une puissance supérieure à 1000 W (12 à 18 V et 2 Ah minimum sur batterie) ;
  • les prix varient de 150 à 200 € pour un équipement semi-professionnel.

Le perforateur

  • Si vous envisagez de percer des murs en béton, de la brique multi-alvéolée, ou de défoncer un mur de pierres, vous aurez besoin de cet outil qui permet à la fois le perçage et le défonçage des matériaux :
  • Il est plus puissant que la perceuse, bien que celle-ci soit souvent munie d'une fonction vibrante lui permettant à l'occasion de rivaliser, mais modestement, avec le perforateur.
  • Il a une puissance supérieure à 750 W et ses forets sont légèrement différents de ceux de la perceuse. En effet, le mandrin du perforateur est auto-serrant de type SDS (système à clavettes) : il emprisonne automatiquement le foret ou le burin.
  • Il existe en version sans fil, avec des batteries de 18 à 24 V pour 2 à 4 Ah.
  • À partir de 90 €, ou 170 € (selon la version), pour un outillage de qualité.

La visseuse sans fil

Il existe des tournevis électriques à batterie. Selon l'intensité de vos travaux, cet outil risque fort de vous décevoir : il s’avérera rapidement insuffisant et vous regretterez votre achat.

Néanmoins, si vous souhaitez vous procurer un petit auxiliaire de vissage (montage de petits meubles par exemple), cet ustensile fera l'affaire pour une somme acceptable : de 15 à 40 €.

Les scies

On trouve plusieurs types de scie, à fil ou sans fil. En fonction des travaux que vous envisagez vous opterez pour :

  • Une scie sauteuse pendulaire : plutôt adaptée pour la découpe de panneaux et de plaques, sa tête est munie d'une lame courte et fine, et est entourée d'un support métallique articulé qui stabilise le tracé de la lame. Un viseur laser vient parfois compléter cet équipement. Prix conseillé : à partir de 40 € en version filaire, 70 € minimum pour les versions sans fil.
  • Une scie multifonction : elle offre la possibilité de changer de lame selon le travail en cours. Une lame courte de détourage (type scie-sauteuse), une lame plus large aux dents acérées pour les métaux ou le plastique, et une grande lame pour le bois (type sabre). À partir de 70 € pour les deux versions.

La meuleuse

Elle se décline en plusieurs puissances allant de 700 à 2000 W.

La plus modeste – et la plus légère – vous permettra d'aiguiser vos outils de jardin, de décaper une vieille peinture ou de découper un tube de cuivre. La plus puissante tranchera un mur de béton grâce à son disque diamant !

En fonction de vos besoins et des critères de votre machine, le prix pourra aller du simple au quadruple : à partir de 60 € pour une version filaire (70 € sans fil), jusqu'à 250 € pour une meuleuse de 2400 W.

Pour être parfaitement équipé pour bricoler, rendez-vous sur nos contenus complémentaires :

Ces pros peuvent vous aider